Bienvenue dans le monde de

MICROSORBER®

  • Image 1
  • Image 2

MICROSORBER® sous des plafonds thermoactifs

Le confort des locaux dépend essentiellement de leur température et de leur insonorisation. Afin de produire une atmosphère optimale, on utilise justement dans les bâtiments de bureaux modernes le principe de l’échange de chaleur entre les parties du bâtiment qui constituent les locaux, en particulier les plafonds, et l’air ambiant. Une condition essentielle du fonctionnement des plafonds thermoactifs (TAD) est que les surfaces de plafonds soient dégagées. Ceci allait jusqu’à présent à l’encontre des exigences en matière d’acoustique, qui peuvent souvent être remplies uniquement au moyen de composants suspendus et de revêtements qui absorbent les bruits. 

La solution s'appelle MICROSORBER® : les plafonds thermoactifs sont combinés à des films d’insonorisation microperforés, sans la moindre difficulté. Cela crée une ambiance agréable, aussi bien du point de vue de la température que de l’acoustique.

Grâce à des simulations de flux, il a été possible de mesurer l'impact de MICROSORBER® sous des plafonds thermoactifs sur le bien-être, conformément aux normes DIN EN ISO 7730 et DIN 1946 T2. L'analyse s'intéresse au refroidissement pendant la saison estivale. 

Elle tient compte de la géométrie, de l'équipement et de l'utilisation de l'espace.

Résultat : grâce à l'échange de rayonnement avec les plafonds froids, les films MICROSORBER® agissent comme une ailette de refroidissement, de sorte que la chaleur est extraite de l'air ambiant. Dans le même temps, le composant suspendu réduit l'échange de rayonnement entre les personnes présentes et le plafond. 

Cela peut toutefois aussi être compensé en partie (selon la structure du sol) par la surface également refroidie par les TAD. Globalement, la suspension MICROSORBER® a un effet neutre sur la perception de la température. 

Étude MICROSORBER®

Calcul analytique et simulation numérique. Le bureau d’étude sur la climatisation Hausladen + Meyer GbR, de Kassel, est parvenu à ce résultat en examinant l’échange de chaleur entre les plafonds thermoactifs, combinés aux films d’insonorisation MICROSORBER®. L'échange thermique entre la surface du plafond et la pièce a été testé a l'aide de méthodes d'analyse et de calculs numériques.